Compote pommes coing

Bonjour;
Je vous présente aujourd’hui l’avant-dernière recette que j’ai réalisée avec mes 40 kg de coings. Cette compote nous a beaucoup plu. C’est simple et très rapide à faire surtout avec le thermomix.

Ingrédients :

  • 500g de pommes
  • 500g de coing
  • 140g de sucre
  • 30g d’eau
  • 1 pincée de cannelle

Préparation :

  1. Couper et les coings et les pommes en morceaux et les épépinés.
  2. Dans le bol du thermomix mettre les coings mixer 5sec/vit5
  3. Ajouter les pommes, l’eau, la cannelle et le sucre chauffer 20min/100°/vit2
  4. A la sonnerie mixer 1min/vit8 monter progressivement jusqu’à la vitesse8
  5. Verser dans un saladier et laisser refroidir avant de déguster.

Sans Robot :

  1. Peler et épépiner les coings et les pommes et les couper en cubes.
  2. Verser les pommes et les coings coupés dans un faitout.
  3. Ajouter le sucre et l’eau. Porter à ébullition et laisser cuire 20 minutes.
  4. Verser les fruits cuits dans un mixeur ajouter la cannelle et mixer selon la consistance désirée.
  5. Laisser refroidir et déguster.

Note : 1 sur 5.

Gâteau aux coings caramélisés

Bonjour,

Voici l’une des dernières recettes que j’ai réalisées avec mes 40kg de coings. Nous avons beaucoup aimé se gâteau surtout mon mari qui adore les coings. J’ai trouvé la recette sur le site cuisine AZ.

Ingrédients :

  • 1kg de coings
  • 100g de farine
  • 75g de beurre
  • 160g de vergeoise
  • 1 sachet de sucre vanillée
  • 20cl de crème liquide
  • ½ verre de lait
  • 25g de beurre pour le plat

Préparation :

  1. Préchauffez le four à 180°
  2. Beurrez le plat avec les 25g de beurre
  3. Epluchez et évidez les coings puis coupez-les en cubes.
  4. Rangez-les dans le plat en les serrant.
  5. Saupoudrez-les de 80 g de sucre.
  6. Enfournez et faites cuire les coings environ 15 minutes à 180°C (thermostat 6).
  7. Dans un saladier, mélangez la farine avec 80 g de sucre, le sucre vanillé, la crème fraîche, le lait et les 75 g de beurre fondu.
  8. Mélangez bien pour obtenir une pâte homogène et molle.
  9. Versez la préparation sur les coings et saupoudrez d’une cuillère à soupe de sucre.
  10. Enfournez à mi-hauteur et faites cuire pendant 30 minutes à 210°C (thermostat 7).
  11. Sortir du four. Laissez refroidir et démoulez.

Note : 1 sur 5.

Pâte de coing

Bonjour,

Après ma gelée de coings voici la pâte de coing. J’ai pris la recette chez Jujube en cuisine. Un régal cette pâte de coing.

Ingrédients :

  • Coing
  • Eau (le même poids que les coings)
  • Sucre (le même poids que les coings)
  • 1 jus d’un citron

Préparation :

  1. Commencez par essuyer vos coings avec un torchon de manière à leurs ôter leur duvet.
  2. Lavez-les soigneusement puis coupez-les en morceaux (en 6 cubes par exemple) puis mettez-les dans leur poids en eau (1kg de coing = 1 litre d’eau) avec la peau et les pépins.
  3. Faites les cuire à feu moyen et testez leur cuisson en les piquant avec un couteau : comme les patates, si le coings glisse sur la lame, le coing est cuit !
  4. Mettez les morceaux de coing à égoutter dans une passoire pour récupérer un maximum d’eau.
  5. Normalement on les laisse une nuit, mais en grande impatiente que je suis, je n’ai réussi à attendre qu’une heure… (je les est pressé pour les égoutter plus vite)
  6. Filtrez l’eau de cuisson au chinois, et procédez à la réalisation de la gelée, comme dans la recette de la gelée de coing.
  7. Récupérez la chair de coing cuite, ôtez le cœur (partie dure et pépins) et passez la au moulin à légumes/presse-purée afin d’obtenir une purée fine (la peau des coings ne passe pas dans le moulin à légumes, elle va se séparer du reste au fur et à mesure, vous pourrez la jeter).
  8. Pesez la purée et rajoutez-lui son poids en sucre.
  9. Mettez le tout sur le feu dans une marmite à confiture (ou une casserole c’est bien aussi) et remuez… Remuez… Remuez…
  10. La pâte est cuite lorsque qu’elle commence à être un peu solide.
    2 tests pour vérifier cela :
  11. Raclez la spatule au fond de la marmite, vous devez voir le fond avant que les deux côtés de pâte se rejoignent.
  12. Prenez un peu de pâte dans la spatule et faite la retomber dans la marmite : la pâte tombe en « boule » (elle n’est plus liquide, quoi !)
  13. Versez la pâte dans un récipient assez grand pour l’accueillir (une plaque à pâtisserie par exemple, ou un plat peu profond) recouvrez d’un linge propre et laissez-la sécher minimum 3 jours.
    Ce temps se verra rallonger selon l’épaisseur de la pâte (donc la profondeur de votre plat), et la température ambiante. La pâte de coing à besoin d’une atmosphère sèche et aérée.
  14. Vérifiez de temps en temps la solidification en la touchant, lorsque la pâte résiste à la pression de votre doigt et qu’elle ne colle plus : elle est prête !
  15. Coupez-la en cubes (ou à l’emporte pièce) et roulez-la (ou pas) dans du sucre en poudre.

Conservation de la pâte de coing

Comme toute préparation composée d’au moins 50% de sucre, la pâte de coing se conserve très longtemps (le sucre étant un conservateur naturel).
Lorsque je l’ai découpé en cube je l’enveloppe dans du papier cuisson et/ou film alimentaire, comme un paquet cadeau, que je place au frais. Je garde ainsi ma pâte de coing quasi d’une année sur l’autre. Car j’en ai tellement avec 40Kg de coing.
Une seconde astuce, en cas de très grande quantité de pâte de coing, est de la couper en « lingot », de bien la protéger avec du film alimentaire et de la placer au congélateur !

Note : 1 sur 5.

Gelée de coing

Bonjour,

Je vous présente aujourd’hui ma 1ère recette faites avec mais 40kg de coings. Je peux vous dire que j’ai de la gelée et de la pâte de coings pour toute une année. Heureusement mes gourmands adorent ça. J’ai pris la recette sur le blog Jujube en cuisine.

Ingrédients :

  • Des coings
  • De l’eau (poids des coings)
  • Du sucre (poids des coings)
  • 1 jus de citron

Préparation :

  1.  Essuyer vos coings avec un torchon de manière à leurs ôter leur duvet
  2. Lavez-les soigneusement puis coupez-les en morceaux (en 6 cubes à peu près) puis mettez-les dans leur poids en eau (1kg de coing = 1 litre d’eau) avec la peau et les pépins, et le jus de citron (si vous souhaitez en utiliser).
  3. Faites les cuire à feu moyen et testez leur cuisson en les piquant avec un couteau : comme les patates, si le coings glisse sur la lame, le coing est cuit.

Récupérez les morceaux de coings et mettez-les à égoutter dans une passoire pour récupérer un maximum de jus. Toute une nuit.

  1. Passez l’eau de cuisson au chinois pour lui enlever un maximum « d’impuretés » et pesez-la.
    Réservez les morceaux de fruits cuits pour en faire de la pâte de coing ultérieurement.
  2. Versez l’eau de cuisson dans une marmite à confiture (un fait-tout c’est bien aussi) et rajoutez-lui son poids en sucre.
  3. Remettez sur le feu et faites bouillir.
    Au premier bouillon, baissez le feu et retirer « l’écume » qui s’est formée.
  4. Remontez un peu le feu et remuez… Cela va vous prendre facilement une heure… Cela dépend aussi de la quantité de jus que vous avez à la base (au plus vous avez de liquide, au plus il vous faudra patienter)
  5. Vérifiez la cuisson de la gelée avec le test de la soucoupe : faites tomber une goutte de gelée sur une soucoupe, et mettez la soucoupe à la vertical. Si la goutte « glisse » vite, c’est pas assez cuit, si elle se fige, stoppez tout.
  6. Versez votre gelée dans des bocaux hermétiques préalablement ébouillantés (sans vous brûler, protégez-vous) et égouttés sur un linge propre, fermez-les et retournez-les (la tête en bas donc) de manière à faire le vide complet.
    (si vous utilisez des bocaux avec joint, il vous faut impérativement des joints neufs et parfaitement propres, au risque de ne pas pouvoir faire complètement le vide)
  7. Laissez-les refroidir, puis rangez vos bocaux.

Note : 1 sur 5.